Imprimer

Les sons binauraux

Les sons binauraux

Les sons binauraux

SONORITES, MUSIQUE, RYTHMES,
SONS BINAURAUX, VOIX

© Dr Michel Nachez

Leur importance pour une réelle efficacité des CDs audio pour :

  • la relaxation
  • une meilleure santé
  • le développement de la personnalité et des capacités
  • la découverte de soi...

Dans le domaine de la relaxation et du développement de la personnalité, les meilleurs CDs audio sont ceux qui sont à la pointe des connaissances actuelles sur le fonctionnement du cerveau et du psychisme. Ils doivent être créés avec des moyens sophistiqués (synthétiseurs de sons, ordinateurs, générateurs d’effets spéciaux, boites à rythmes, tables de mixage) et ils exigent donc une bonne maîtrise de ces moyens. Il y faut aussi une solide connaissance des effets des sons, de la musique, de la voix et des rythmes sur l’état d’esprit, l’humeur, les sentiments et les émotions, les ressentis, les états de conscience.

Passons en revue ces différents éléments si fondamentaux pour la bonne qualité d’un CD audio.

1 - Les sonorités

Les sonorités (et leurs timbres) utilisées dans les CDs audio sont très importantes. Les différents types de sonorités (grave, aigu, sourd, clair, épais, rauque, gras, fluet, simple, complexe, chuintant, tournant...) ont un impact sur les émotions, peuvent éveiller en l’auditeur des ressentis et des résurgences, des sentiments de détente, de confort, de bien-être (ou de malaise quand ils sont maladroitement employés !). Par exemple les sonorités que l’on trouve dans la nature : celles apaisantes du chant des cétacés peuvent faciliter l’accès à un ressenti de plénitude océanique ; ou celle des vagues de la mer, du bruit du vent dans les feuilles, de la pluie, de la tempête, de l’orage... – sons primordiaux « chargés » pour chacun d’entre nous – peuvent éveiller des impressions, des états d’âme, diverses émotions.

Grâce aux avancées actuelles, on a pu créer de façon très élaborée des sons tout à fait nouveaux qui ont démontré leur capacité à produire des effets très positifs dans le registre de la plénitude, de l’épanouissement. On a appris à les utiliser judicieusement dans la musique et dans les rythmes d’un bon CD audio, et cela en fonction du but recherché (relaxation ; dynamisation ; développement des capacités, de la personnalité...).

2 - La musique

La Sagesse Populaire en dit qu’elle adoucit les moeurs et la moderne musicothérapie en a redécouvert les pouvoirs sur le plan thérapeutique. Et la musique fait bien cela : elle rend gai ou triste, nostalgique ou enthousiaste, abattu ou dynamique, exalté ou apaisé, nerveux ou calme... Elle est capable d’influencer l’attitude mentale, les mouvements du corps, la physiologie et la production par le corps humain de ces substances qui génèrent en lui des ressentis positifs – l’apaisement, le bien-être, la relaxation, la régénération...– : ce sont ces endorphines (voyez plus loin) qui protègent de la douleur et qui euphorisent. La musique, chacun l’a certainement déjà éprouvé, a un impact sur les humeurs et sur l’état d’esprit : certaines donnent beaucoup de plaisir, d’autres émeuvent, ou font voguer dans l’imaginaire, ou encore éveillent des souvenirs, des désirs, des sentiments...

La musique dans un CD audio de qualité doit générer du plaisir chez l’auditeur et, surtout, être spécialement étudiée et judicieusement placée dans l’espace sonore pour que l’effet recherché soit obtenu. Elle est un élément-clé dès lors qu’il s’agit de relaxation, de stimulation de la vitalité et des forces d’autoguérison, ou de visualisations pour parvenir à des objectifs précis (ressourcement, anti-insomnie, anti-migraine, par exemple).

3 - Les rythmes

On a fait l’expérience suivante : des sujets volontaires devaient rester tranquillement assis pendant qu’on leur faisait écouter différentes sortes de musique (du classique au très rythmé). Ils étaient sous le contrôle d’un électromyographe, un appareil qui mesure les mouvements musculaires même imperceptibles. On a constaté que les musiques rythmées obtenaient une réponse du corps sous la forme de micromouvements de danse, et cela même en l’absence de la volonté consciente de bouger. A l’inverse, les musiques peu ou pas rythmées produisaient un relâchement musculaire tout aussi spontané. Ainsi, le corps « répond » aux rythmes instinctivement et tout naturellement.

On sait que le son rythmé du battement d’un coeur humain est susceptible d’éveiller l’émotivité et chacun s’est surpris à bouger en entendant un air dansant : ce ne sont là que quelques exemples de l’effet que le rythme produit et d’ailleurs, les différentes cultures du monde ont toujours su utiliser les rythmes (des tambours ou d’autres instruments) dans beaucoup de leurs aspects traditionnels et dans leurs pratiques thérapeutiques.

Ainsi, la présence ou l’absence du rythme est un choix déterminant pour l’efficacité et la qualité d’un CD. Quand on vise la relaxation, il y aura moins de rythmique que pour le développement de la personnalité et ce sont toujours des rythmes soigneusement choisis. Il existe une très grande variété de rythmes de par le monde et, quand on veut créer un bon CD audio dans les domaines précités, il est évidemment important de choisir le bon : celui qui permettra d’aboutir au but recherché.

4 - Les sons binauraux

Il s’agit de l’« Hemisync » découvert par Robert Monroe. Ce sont des sons spécifiques qui ont pour capacité de synchroniser les deux hémisphères cérébraux (voyez plus loin) : une oreille reçoit un signal sonore, mesuré en hertz, légèrement différent de celui qui est perçu par l’autre oreille :

les sons binauraux - HemiSync

Grâce à l’électroencéphalographe (EEG), on a constaté l’effet FFR (frequence following reaction) : le cerveau tend à s’aligner sur cette différence dans les fréquences reçues par les oreilles et à produire des ondes cérébrales correspondantes, et cela dans les deux hémisphères. En d’autres termes, on observe une synchronisation des deux hémisphères et l’on sait que cela est générateur d’un bien meilleur équilibre psychomental que quand les hémisphères sont asynchrones – ce qui est le lot de la plupart d’entre nous pour des raisons que nous verrons plus loin.

Il est évident que, pour utiliser judicieusement les sons binauraux dans les CDs audio, la plus grande précision est nécessaire. Des sons binauraux dans le registre de l’Alpha sont à privilégier lorsque l’on cherche à induire la détente, le bien-être, la relaxation et la visualisation, par exemple. Dans le registre du Thêta, il s’agira davantage de stimuler la créativité et d’améliorer le capital-santé. Mais ici rien n’est simple et c’est en mêlant judicieusement les différentes fréquences binaurales que l’on obtiendra les résultats les mieux ciblés et c’est ce que font les meilleurs CDs audio comportant des sons binauraux.

5 - La voix

Tous les CDs audio ne nécessitent pas la présence de la voix. Par exemple, lorsque ce qui est visé est de mettre en place une efficace concentration, la voix serait même plus dérangeante que productive (dans ce cas, ce sont uniquement des sons binauraux qui seront utilisés pour obtenir le meilleur résultat).

La voix humaine a un très grand pouvoir : le ton de la voix de quelqu’un peut instantanément changer l’état d’esprit de celui qui est interpellé, le mettre en colère, le faire sourire ou l’émouvoir.

Dans les CDs audio, la voix est là pour aider, pour guider dans des visualisations créatrices ou vers des états sophroniques et d’hypnose très salutaires. C’est elle qui peut proposer des métaphores qui aident l’auditeur à sortir de ses limitations, à mieux dormir, à éloigner la migraine ou à renforcer ses défenses immunitaires et son capital-santé – donc à éveiller et à stimuler ses forces d’auto-guérison. C’est encore la voix qui ouvre à certaines découvertes sur soi-même, ou à des sensations nouvelles, ou encore aide à trouver la force de résister à des choses néfastes, comme à l’alcool par exemple.

Mais encore faut-il que le phrasé et le rythme de la voix soient optimaux pour que l’auditeur la reçoive dans de bonnes conditions et que l’efficacité du CD audio soit assurée.

 

© Dr Michel Nachez